www.passioncompassion1418.com
FICHE CANON SURVIVANT (# 1225)
English version

Belgique

Obusier de 10.5 cm Schneider

Artillerie légère

Contributeur :
Bernard Plumier      http://www.passioncompassion1418.com
     
     
Lien vers post du blog
Lieu :
Belgique
Bruxelles
Musée Royal de l'Armée
Coordonnées : Lat : 50.84560 / Long : 4.39430
Commentaires généraux sur le canon survivant :


Pièces identiques sur le lieu : 1
Pièces décrites sur cette fiche : 1

Encore une fois une très rare pièce dans ce fantastique musée, puisque seuls 4 exemplaires ont été produits

Vue arrière, avec le long berceau typique des fabrications Schneider

Culasse typique Schneider. Marquage : 'Nr 3'.


Informations historiques et techniques
Dénomination :     Ob. de 105 S Origine :       ( Schneider)          

Contexte historique de la pièce :

A la fin de la première décennie du XXème siècle, l'Allemagne qui avait depuis longtemps fait le choix de doter son artillerie de campagne d'un obusier léger aux côtés de son canon de campagne 7.7cm FK 96n/A, commençait à déployer le très bon 10.5cm lFH 98/09 dans ses unités en grandes quantités.

Pendant ce temps en France le débat s"éternisait entre les partisans de l'omnipotence du canon de 75 Mle 1897 (et des économies budgétaires) et ceux de la nécessité de doter l'armée de campagne d'une pièce légère et mobile à tir courbe capable de battre avec des obus puissants les contre-pentes et retranchements inaccessibles au tir tendu du canon de campagne.

En 1911, sous le coup de l'augmentation soudaine de la tension avec l'Allemagne par la crise Marocaine et sous l'impulsion du nouveau Ministre de la Guerre Messimy, le sujet fut remis sur la table, un budget fut voté et les companies privées Schneider et Saint Chamond priées de proposer leurs solutions. Les essais de janvier et mai 1912 démontrèrent la supériorité du matériel Schneider. Cet obusier léger de campagne moderne de 105mm nommé 'Canon court de 105 OC' était équipé de toutes les caractéristiques modernes de l'époque et propres à cette firme (frein récupérateur hydro-pneumatique, bouclier, long berceau arrière pour équilibrage du tube autour des tourillons, culasse à vis excentrée Schneider à action rapide, ...).

Toutefois pendant ce temps, Messimy avait été remplacé au début de 1912 par Millerand à la suite de la chute du gouvernement, sans avoir le temps d'obtenir l'autorisation de dépense. Le nouveau Ministre demanda de prolonger les essais et une batterie de 4 pièces fut constituée et testée au cours de manoeuvres à l'automne.1912. Au cours de ces exercices, la pièce démontra de manière remarquable sa maniabilité, son aptitude au tir depuis des positions protégées des pièces ennemies à tir tendu et sa capacité à atteindre des cibles défilées cachées derrière des replis de terrain.

Mais la commande ne venait toujours pas et en mars 1913, alors que le budget prévoiyait toujours 80 millions de francs pour l'achat des obusiers légers, un dernier et fatal coup de théatre survint : des essais montrèrent que les obus du canon de 75 Mle 1897 équipés de la 'plaquette Malandrin' (simple disque monté sous la fusée) voyaient leur trajectoire courbée. Il n'en fallut pas plus aux partisans de l'économie et de la suffisance du 75, parmi lesquels le nouveau Ministre de la Guerre Etienne et le Général Joffre, pour refuser définitivement les obusiers légers, dont l'absence dans l'artillerie de campagne sera cruellement ressentie et sources de pertes effroyables dans l'infanterie dès les premiers mois de la guerre...

En 1915, les 4 pièces de la batterie d'essai furent cédées par la France à la Belgique où elles resteront en service jusqu'en 1917 sous l'appellation 'Ob. 105 S' (Obusier de 10.5 cm Schneider') avant d'être remplacées par des '105 A' (105 Allemands - 10.5 cm lFH 98/09 de prise).

Caractéristiques techniques :

  • Descriptif complet : Obusier léger de campagne de 105 mm Schneider (Canon court de 105 OC)
  • Année du design : 1910
  • Calibre : 105.00 mm
  • Poids en position de tir : 1150 kg
  • Poids à tracter : 1918 kg
  • Longueur tube en calibres : 14.00 (longueur totale)
  • Nombre de rayures : 0 inconnu
  • Poids du projectile : 16.38 kg
  • Vitesse initiale : 300 m/s
  • Cadence de tir : 8 coups par minute
  • Portee : 7500 m
  • Pointage en hauteur : -3 à +43 degrés
  • Pointage en direction : champ de 6 degrés


Sources