www.passioncompassion1418.com
FICHE CANON SURVIVANT (# 1262)
English version

France

Mortier de 220 mm de siège Mle 1880 (et 1901, ou 1880-1891; et sur A.C.S.) de Bange

Artillerie lourde

Contributeur :
Luc Malchair      http://www.fortiff.be/
     
     
Lien vers post du blog
Lieu :
Belgique
Brasschaat
Musée Gunfire
Coordonnées : Lat : 51.33567 / Long : 4.50379
Commentaires généraux sur le canon survivant :


Pièces identiques sur le lieu : 1
Pièces décrites sur cette fiche : 1

Le musée Gunfire possède vraisemblablement l'unique exemplaire survivant de cette pièce lourde du système de bange

Vue de face avec le canon en acier fretté aux parois épaisses

Vue arrière avec la culasse de type de Bange. Marquages tube : 'M. de 220 Mle 1880 - Bourges F. 1886'; Marquanges châssis : 'Nr 58 Fives 1882 - Compagnie de Fives - Lille'


Informations historiques et techniques
Dénomination :     220 Mle 1880 de Bange Origine :       ( Arsenaux de l'Etat)          

Contexte historique de la pièce (utf8):

Plus grand calibre des pièces du système Français d'artillerie 'de Bange' jusqu'à l'apparition 5 ans plus tard du plus grand mais similaire modèle de 270 mm, le 'mortier de 220 mm de siège Mle 1880 de Bange' avait été conçu comme pièce de siège pour la destruction par tir vertical des retranchements permanents et de campagne.

Comme toutes les pièces du système de Bange il disposait le la fameuse culasse à obturateur plastique, et son tube était en acier fretté. Il était monté sur un châssis de siège en tôle, trapu et rigide. Sa mise en batterie nécessitait l'installation d'une lourde plateforme en bois.

Un système primitif de récupération partielle du recul était intégré : lors du tir le mouvement de la pièce en arrière était limité par simple frottement de la base du châssis sur la plateforme, les deux petites roulettes en fonte montées à l'avant du châssis étant escamotées (un levier excentrant leur axe de rotation pour le tir). La mise en station entre chaque coup se faisait par manoeuvre de l'équipage (le même levier recentrant l'axe au centre des roues).

Le mortier de 220 mm Mle 1880 bénéficia en 1901 de la même modernisation que celle apportée au mortier de 270 mm Mle 1885 en 1891. Il prit alors le nom de 'mortier de 220 mm de siège Mle 1901 de Bange' ou parfois de 'mortier de 220 mm de siège Mle 1880-1891 de Bange'. Ces modifications laissaient le tube et la culasse inchangés, mais dotaient enfin la pièce d'un vrai système de récupération de recul en remplaçant les roulettes en fonte et la plateforme de bois par une plateforme en acier sur laquelle était monté un châssis en plan incliné relié à celle-ci par un frein hydraulique, au prix d'une importante augmentation du poids en batterie...

L'affût du mortier pouvait remonter ce plan incliné sous l'action du recul grâce à des glissières et des galets, et redescendre en suite tout seul en position sous l'effet de la gravité. Pour la mise en station la plateforme métallique devait être enterrée pour que sa surface supérieure affleure le sol.

Le mortier de 220 fut également adapté en 1915 sur un affût de circonstance Schneider ('A.C.S.') mieux adapté aux opérations sur sol meuble et transportable en une seule charge (tirée par un tracteur), mais encore une fois en concédant une nouvelle augmentation de poids qui lui fit mériter le surnom peu flatteur de 'fer à repasser' !

En août 1914, seulement 14 mortiers de 220 mm Mle 1880 et Mle 1901 étaient disponibles aux Armées Françaises pour un effectif total de 331 pièces, surtout affectées aux places. Ces réserves furent progressivement transférées vers le front où leurs effectifs culminèrent à 306 pièces en août 1916, avant qu'elles ne commencent à être remplacées par les modernes 220 mm Mle 1916 Schneider. Ces pièces avaient disparu des arsenaux Français avant mai 1940.

Plusieurs pièces de 220 mm de Bange furent acquises par la Belgique pour recompléter son artillerie lourde après la retraite d'Anvers (4 batteries de 2 pièces du vieux modèle 1880 disponibles sur le front dès juin 1915 et actives durant tout le conflit).

Caractéristiques techniques :

  • Descriptif complet : Mortier de 220mm de siège, modèle 1880 (et 1901/1880-1891; et affût circonstance Schneider) de Bange
  • Année du design : 1880 - 1901
  • Calibre : 220.00 mm
  • Poids en position de tir : 4080 kg + 2400 kg pour la plateforme en bois (Mle 1880); 8500 kg avec plateforme en acier (Mle 1901); 12500 kg (A.C.S.)
  • Poids à tracter : 5050 kg sans plateforme en bois (Mle 1880); 14 t (4 charges séparées sur route, 3 charges séparées sur voie étroite de 60 cm)
  • Longueur tube en calibres : 6.23 (partie rayée) - 10 calibres longueur totale
  • Nombre de rayures : 60 pas progressif, pas final 6 degrés, à droite
  • Poids du projectile : 100.5 kg à 101.5 kg
  • Vitesse initiale : 146 à 300 m/s selon la charge
  • Cadence de tir : 1 coup / 3 minutes (Mle 1880); 1 coup / 2 minutes (Mle 1901)
  • Portee : 1700 m à 7900 m maximum
  • Pointage en hauteur : -5 à +60 degrés (Mle 1880); 0 à +60 degrés (Mle 1901)
  • Pointage en direction : Aucun (Mle 1880); champ de 40 degrés (Mle 1901), champ de 24 degrés (ACS)