www.passioncompassion1418.com
FICHE CANON SURVIVANT (# 1297)
English version

Belgique

Canon de 5.7 cm Maxim Nordenfelt M 1888

sous coupole GrusonWerke

Artillerie de forteresse

Contributeur :
Bernard Plumier      http://www.passioncompassion1418.com
John's Military History      http://johnsmilitaryhistory.com/
     
Lien vers post du blog
Lieu :
Belgique
Loncin
Fort
Coordonnées : Lat : 50.67353 / Long : 5.49184
Commentaires généraux sur le canon survivant :


Pièces identiques sur le lieu : 1
Pièces décrites sur cette fiche : 1

La tourelle de 5c7 du Saillant 1 de Loncin est l'unique exemplaire survivant possédant encore son canon, du fort et du monde !

Elle peut être visitée de l'intérieur, et son mécanisme à éclipse fonctionne toujours, grâce à une restauration de l'arsenal de Rocourt


Informations historiques et techniques
Dénomination :     5c7 M 1888 Origine :       ( Nordenfelt)             ( Cockerill )             ( Maxim )

Contexte historique de la pièce :

En 1888 la Société Anglaise Nordenfelt établie a Paris proposa un canon de faible calibre à tir rapide directement hérité du concept des canons revolver. La Belgique se montra vite intéressée pour armer la défense rapprochée de ses places fortifiées en cours de construction par le Général Brialmont. Ces pièces furent ainsi intégrées comme :

  • artillerie de flanquement sous casemate sur affût chandelier pour la défense rapprochée des fossés,
  • coupole à éclipse ('GrusonWerk' ou 'Marcinelle et Couillet') à simple tube, logée dans le massif central des forts modernes pour la défense rapprochée,
  • pièce mobile blindée comme artillerie d'accompagnement des compagnies d'infanterie de garnison dans les intervalles ou sur les surperstructure des forts,
  • ou encore sur les bateaux de pèche ou péniches.
Le 'canon de 57 mm Nordenfelt' Belge tirait deux types de munitions :
  • un obus de 2.7 kg portant a 2700 m contre des cibles telles que des bateaux et pontons d'attaque
  • une boite à balle projetant 196 billes de plomb et efficace contre l'infanterie jusqu'a 300 m.
Les canons Nordenfelt furent souvent construits sous licence, et l'on retrouve ainsi les appellations 'Cockerill-Nordenfelt', ou 'Maxim-Nordefelt'.

Cette pièce polyvalente arma également les bateaux de pèche Belges pendant la guerre. Elle fut abondamment utilisée par les Allemands après leur capture et rebaptisée 'belg 5,7cm K' en tant que canons d'infanterie sous coupole blindée ou sur affût chandelier, ainsi qu'en défense navale ou, plus tard, dans les fameux chars mastodontes 'A7V'.

Caractéristiques techniques :

  • Descriptif complet : Canon de 5.7 cm Maxim Nordenfelt modèle 1888
  • Année du design : 1888
  • Calibre : 57.00 mm
  • Poids en position de tir : 400 kg sur affût chandelier - 34 tonnes avec coupole - tube seul 193 kg
  • Poids à tracter :
  • Longueur tube en calibres : 26.00
  • Nombre de rayures : 0 Inconnu
  • Poids du projectile : 2.7 kg (obus) - 3.6 kg (boîte à mitraille)
  • Vitesse initiale : inconnu
  • Cadence de tir : inconnu
  • Portee : 2700 m (obus) - 300 m (boîte à mitraille)
  • Pointage en hauteur : -17 / +13 degrés (affût chandelier) - -8 / +10 (coupole)
  • Pointage en direction : 360 degrés (coupole)


Sources
  • Atlas Belgische Versterkingen te Antwerpen, Luik en Namen (1859-1914)           Robert Gils                   Uitgeverij De Krijger   2001  
  • The Forts of the Meuse in World War 1 - Fortress       Claytonl Donnel       H Johnson       L Ray       Osprey Publishing   2007  
  • Vesting - Vestingartillerie       Robert Gils                   Simon Stevin Vlaams Vestingbouwkundig Centrum   2010  
  • Loncin, le fort héroïque       Fernand Moxhet       Fernand Gérard             Front de Sauvegarde du Fort de Loncin - Fernand Moxhet Editeur   2014  
  • Wikipedia http://fr.wikipedia.org/